Home Towards a subjective collective cartography
QU'EST-CE QUE C'EST?
EVÉNEMENTS
ATLAS
TRÉSOR
PROJETS
RECHERCHE
CONTACT

Exposition

02-28/06/2006_Recyclart.

JPEG - 72.1 ko

Dans une première étape, la parole a été donnée à 9 artistes de pratiques différentes, actifs dans la ville au cours de ces dernières années. Chacun a interprété à sa façon les termes « cartographies subjectives » et « interventions urbaines »... Leur travail a donné lieu à une exposition disséminée un peu partout dans Recyclart, collection de lieux, d’actions, d’événements, musicaux, plastiques, politiques et autres, intentionnels ou générés par le hasard, auto-financés ou subsidiés, auteurs identifiés ou non, réalisés ou pas.

Artistes invités :
- Nathalie Mertens_ Inventaire spatio-temporel illustré de Bruxel.
- Nedjma Hadj_ « Carte-vidéo » résultat d’un assemblage de différents lieux filmés, et d’ interviews de certains Bruxellois rencontrés pour ce projet.
- Kathleen Mertens_ Cartographie d’interventions urbaines dans l’espace public.
- Rival_ Cartographie de graf’s.
- Tiziano Lavoratornovi_ Cartographie subjective des multiples relations qu’entretiennent différents lieux, collectifs et associations bculturelles/activistes bruxelloises.
- Benoit Deuxant et Harrisson_Cartographie des salles de concert qui ont marqué Bruxelles.
- Agency_ Cartographie de "quasi things".
- Syndicat d’initiatives_ Cartographie des luttes urbaines à Bruxelles.

Télécharger la publication (pdf)

Workshop

15-16/11/2006_Recyclart.

JPEG - 139.6 ko

Le workshop a réuni des étudiants de plusieurs écoles artistiques de Bruxelles et de Sheffield. Le but était de réaliser -par groupe et sous la direction d’un artiste- une cartographie subjective de Bruxelles. Les étudiants se retrouvaient confrontés à une autre manière d’envisager la ville, à un questionnement sur les enjeux de la cartographie et, plus techniquement, à la question de la représentation cartographique de données subjectives.

Participants :
- La Cambre (architecture et graphisme)
- École de Recherche Graphique (ERG)
- Sint-Lucas Architectuur
- Académie des Beaux Arts de Bruxelles
- Sheffield School of Architecture

Interventions théoriques :
- Nicolas Malevé (Constant)
- Pierre Huyghebaert (Speculoos)

Animation des ateliers :
- Nathalie Mertens_ Inventaire spatio-temporel illustré de Bruxel.
- Jérôme Giller_ Autour des notions de dérive (selon Debord) et de psychogéographie de l’espace urbain (selon Gilles Ivain).
- Laïa Sadurni (RotoR)_ Autour de la notion de dérive.
- Stéphanie Regnier (Syndicat d’initiatives)_ Réflexion sur un quartier comme écosystème.

Table-ronde – Image de Bruxelles

8/12/2006

Ce débat rassemblait des acteurs du tourisme, du monde culturel et de l’aménagement autour de la thématique de l’image européenne de Bruxelles. La contribution de Recyclart et City Mine(d) permettait de mettre en évidence une vision plus subjective ou sensible de Bruxelles

Organisateurs :
- ULB – IGEAT

Une carte pour un café !

3–4/03/2007_Place Liedts.

JPEG - 470.6 ko
photos du we 3-4 mars place liedts

À l’occasion de brxl BRAVO, l’équipe de TOWARDS a réalisé une collecte de cartes « subjectives » dans le but de compléter leur atlas bruxellois. Cartographes de tous bords étaient donc invités à déposer une carte qui raconte Bruxelles « différemment », en échange d’un thé ou d’un café. Parallèlement à la collecte, les personnes qui le souhaitaient avaient la possibilité de participer à la réalisation d’une carte des réseaux de débrouille et d’entraide autour de la Place Liedts (Schaerbeek) ou de collaborer à l’exécution d’une carte émotionnelle du quartier (biomapping) en se promenant avec une machine qui enregistre et situe les variations émotionnelles du marcheur....

Organisateurs :
- City Mine(d) (www.citymined.org)
- Recyclart (www.recyclart.be)
- Christian Nold (www.biomapping.net)

Session de travail cartographique #1

17-19/05/2007_Recyclart.

JPEG - 63.7 ko
F. Snelting

Organisé dans le cadre du réseau PEPRAV (Plate-forme Européenne de Pratiques et Recherches Alternatives de la Ville), ce workshop avait entre autres pour objectif de faire les premiers pas vers la réalisation du logiciel Tresor, un outil pour la cartographie subjective et collaborative. Les participants – des cartographes (professionnels ou amateurs), des informaticiens, des graphistes, des artistes et des architectes- ont échangé des idées et des pratiques depuis leurs différentes approches de la cartographie et se sont interrogés sur la possibilité de créer un logiciel qui permettrait de connecter entre elles des cartes de natures différentes, sur les spécifications propres à ce genre d’interface et sur les moyens techniques à mettre en œuvre pour le réaliser.

Interventions :
- Nicolas Malevé (Constant) et Pierre Huyghebaert (Speculoos) _ Présentation d’interfaces de logiciels de cartographie.
- Véronique Linard (City Mine(d))_ Presentation des différentes cartes collectées.
- Femke Snelting (Constant)_ What is an interface ?

Participants :
- Anne-Lise Dehée
- Sofie Van Bruystegem (Citymine(d))
- Constantin Petcou (AAA)
- Nishat Awan
- Laïa Sadurni (RotoR)
- Pieter Heremans
- Kobe Matthys
- Harrisson
- Femke Snelting (Constant)
- Pierre Huyghebaert (Speculoos)
- Véronique Linard (Citymine(d))
- Laurence Jenard (Recyclart)
- Lapeg
- Jeremy Tartour (AAA)
- Bettina Knaup
- Laurence Rassel (Constant)
- Doina Petrescu (AAA)
- Kobe Lootens

*cette liste n’est pas exhaustive

Session de travail cartographique #2

05-06/07/2007_Nepomuk- Rue Saint Jean Népomucène, 17-1000 Bruxelles.

JPEG - 62.2 ko
JPEG - 65.1 ko


Photos : Lapeg

Dans la continuité de la première session de travail cartographique, les participants ont été invités à collaborer à des cartographies en cours d’élaboration, à assister à de courtes présentations ou démos, à réfléchir au langage des interfaces visuelles pour les représentations cartographiques et à participer au développement d’un composant permettant de lier plusieurs logiciels libres inkscape à une base de données géospatiale.

Interventions :
- Laïa Sadurni (RotoR)_ La Maison de la participation à Anderlecht : cartographies de réseau et territoriales.
- Anne Lise Dehée_ Gare Chapelle, Paris : Quand on ne peut pas tout montrer.
- Benoît Moritz (MSA)_ Bruxelles : l’hypothèse du deuxième tournant de
l’urbanisme bruxellois.
- Nishat Awan _ Londres - Relational maps of how people occupy spaces ; subjective experiences.

Présentations :
- Peter Westenberg_Balades aux frontières de Molenbeek / Molenbeek Borderwalk.
- Benjamin Henrion (OSM)_ Législation européenne sur l’accès aux données géospatiales.
- Philippe Rekacewicz (le Monde diplomatique)_ Visions cartographiques.
- Anne-Laure Buisson_ Logiciels de statistiques et interfaces graphiques.

Participants :
- Anne-Lise Dehée
- Constantin Petcou (AAA)
- Nishat Awan
- Laïa Sadurni (RotoR)
- Pieter Heremans
- Kobe Matthys
- Harrisson
- Femke Snelting (Constant)
- Pierre Huyghebaert (Speculoos)
- Véronique Linard (City Mine(d))
- Laurence Jenard (Recyclart)
- Lapeg
- Bettina Knaup
- Doina Petrescu (AAA)
- Kobe Lootens
- Stefan De Corte (VUB – Cosmopolis)
- Wendy Van Wynsberghe (Constant)

*Cette liste n’est pas exhaustive

Euromaps

Public Lectures on post/colonial mappings (From/To Europe #4)_06/07/2007_K.V.S.

Axée sur la question des cartographies postcoloniales, la soirée de présentations Euromaps proposait un débat autour de la « mode » de la cartographie dans le milieu artistique et fournissait des exemples de pratiques réflexives.

Introduction :
- Jochen Becker (metroZones)_ Introduction to the question of post/colonial conditions of mapping.

Présentations :
- Peter Spillmann_ MigMaps : A Virtual Cartography of European Migration Policies.
- Dierk Schmidt_ The Division of Earth : Berlin « Kongo Konferenz » and the
« Kiepert map ».
- Sabine Müller (SMAQ architects)_ Congo Maps : Layered representations.

OSM party Bruxelles

16/09/2007_ Bruxelles.

JPEG - 604.6 ko
JPEG - 609.4 ko

Le but de cette journée était de collecter des traces GPS de Bruxelles pour les ajouter à la base de données d’openstreetmap.org., une interface qui produit des cartes détaillées qui peuvent être publiées librement, utilisées pour créer des systèmes de navigation portatifs, embarquées ou encore imprimées et copiées sans restrictions. Les participants ont donc parcouru les rues du pentagone à bicyclette afin d’enregistrer ces traces GPS, pour ensuite aider à les télécharger et les annoter.

Organisateurs :
- Constant
******************************************************

Qu’est-ce qu’OSM ?
-------------------
OpenStreetMap (http://wiki.openstreetmap.org) est une carte mondiale
Libre, qui est faite par des gens comme vous et moi.
"OpenStreetMap a pour objectif de créer et fournir des informations
géographiques libres telles que des plans de rue à toute personne le
désirant."

Pourquoi OSM ?
-------------------
"Le projet fut démarré car la plupart des cartes qui semblent libres ont
en fait des restrictions d’utilisation légales ou techniques, empêchant
de
les utiliser de manière créative, productive ou tout simplement selon vos
souhaits."

Comment cela marche ?
-------------------
Les contributeurs d’OpenStreetMap emportent leur GPS portable en voyage
ou
sortent spécialement pour enregistrer des traces GPS. Ils enregistrent
les
noms des rues, les noms des villages et toute autres caractéristiques en
utilisant un carnet, un appareil photo ou un dictaphone.

De retour devant leur ordinateur, les contributeurs téléchargent la trace
GPS indiquant leur trajet et dessinent les routes sur la base de données
collaborative d’OpenStreetMap. En utilisant leurs notes, les
contributeurs
ajoutent les noms des rues, des informations sur le type de route ou de
chemin et les connections entre les routes.

Les données sont alors traitées pour produire des cartes détaillées, qui
peuvent être publiées librement sur des sites tels Wikipedia, utilisées
pour créer des systèmes de navigation portatifs ou embarqués ou imprimées
et copiées sans restrictions.

Plus d’infos ?
-------------------
Lire la foire aux questions du wiki :
http://wiki.openstreetmap.org/index.php/FAQ

Public Works

23/01/2008_ Stanley Picker Gallery (Londres).

JPEG - 43.7 ko

Public works, City Mine(d), Dorian Moore, Towards et Christian Nold
ont tenu une table ronde pour parler du rôle de la cartographie dans leur travail respectif.
Les participants partageaient un même mode de collecte et de re-distribution d’informations (provenant directement des usagers de l’espace urbain) mais différaient dans les instruments utilisés -du crayon et papier aux technologies les plus sophistiquées-, dans la manière de traiter les résultats -du simple archivage à la publication- et dans les objectifs recherchés -révéler des savoirs subjectifs ou informer sur des processus futurs-.

Voir : http://www.publicworksgroup.net/

Pour en savoir plus sur les conclusions tirées par City Mine(d) de cette table ronde voir l’essai : Mapping in the work of City Mine(d).

Plus d’info à propos des résidences Public Works :
http://www.kingston.ac.uk/picker/publicworks2.html

Busboîtescartesmaps

Busboîtescartesmaps est un événement qui a lieu dans le cadre du projet
Towards, une tentative de représentations subjectives du territoire de
Bruxelles couplée à la création d’un outil collaboratif de cartographie.
Il est aussi inspiré par les expériences réalisées dans le cadre de Routes
And Routines, série de promenades urbaines, de ballades performatives et
de visites surprise qui nous emmènent dans des endroits inattendus de la
région de Bruxelles.

JPEG - 170.4 ko

Les boîtes postales implantées dans le paysage bruxellois sont des points
de repère familiers. Si les bureaux de poste disparaissent graduellement
avec la privatisation, les boîtes, elles, résistent et jalonnent le
territoire. Busboîtescartesmaps est une invitation à prendre ces boîtes
pour plus que de simples conteneurs utiles. En dérivant de
l’une à l’autre, les différentes ballades proposées en feront des
montagnes à escalader, des instruments sonores ou des antennes
déclencheuses d’histoires et de narrations. Ces ballades feront en outre
l’objet d’une mise en carte commune où chaque trajet pourra faire écho à
un autre. On pourra participer à cette cartographie en partant de
Recyclart, qui abritera aussi la carte commune ainsi qu’un espace de
consultation dédié à un Atlas des cartes subjectives et collaboratives de
Bruxelles.

Vos guides :

Peter Westenberg est artiste visuel, réalisateur de vidéos et de
court-métrages et membre de Constant. Il s’intéresse à la cartographie
sociale, aux anomalies urbaines, aux identités multiples et aux tensions
entre le rêve et la réalité. Son travail a été montré lors d’expositions
et de festivals tels que le Portobello Filmfestival de Londres, Impakt
Utrecht, le Festival Argos Brussel, le Festival International du film de
Rotterdam et Videoex à Zürich.

Christina Clar et Natasha Roublov sont des artistes basées à Bruxelles. Le
travail de Christina se situe et bouge constamment entre la
performance, les événements, les installations, les interventions urbaines
et les applications qui intègrent les possibilités de l’ordinateur. Elle
construit des espaces qui estompent les limites entre les espaces projetés
dans l’esprit et les espaces ’réels’, avec du son et des images, en
utilisant l’architecture, l’intervention physique, la poésie et les media.
Natasha est architecte et designer de formation et a co-fondé le collectif
Ici-même (www.icimeme.info) à Paris où ses membres réalisent des surprises
urbaines en se réappropriant les éléments du paysage pour questionner
notre condition urbaine dans les villes contemporaines. Elle développe en
parallèle un travail plus sculptural fait d’interventions éphémères en
taille réelle. Ensemble, les deux artistes ont investi l’architecture
temporaire de Rotor à la rue de Flandre en 2007.
"Comment écouter la ville ? Comment l’entendre ? en cherchant une vision
spécifique via la marche et l’écoute, en travaillant les positions que
l’on prend lorsqu’on observe et écoute dans l’espace urbain."

Lottie Child est une artiste anglaise qui produit des manuels
d’entrainement de rue. Ceux-ci invitent à s’engager dans l’espace public
pour échanger de l’expertise et du savoir sur les notions de sécurité et
de plaisir dans un environnement urbain de plus en plus sanitaire et
contrôlé. Sa recherche se définit par la déambulation, le dialogue et la
réflexion ; et ses interventions peuvent amener à escalader, pénétrer dans,
jouer avec, renforcer et/ou pisser sur les obstacles rencontrés - qu’ils
soient physiques, mentaux ou sociaux. Cette méthodologie a été utilisée
lors de l’exposition Games and Theory à la South London Gallery, lors de
l’exposition personnelle Guide to Risk à l’arttransponder Berlin, et dans
des commissions en cours qui émanent du Kunstraum Linz et de la Pinakothek
Der Moderne Munich.
"A Bruxelles, je me lancerai avec les gens intéressés dans la création
d’un circuit d’entraînement de rue qui intègrera les comportements joyeux
des utilisateurs de la rue belge et ceux que nous inventerons lors d’une
session initiale."

Busboîtescartesmaps est un projet de l’asbl Constant en collaboration avec
Recyclart et Speculoos, Jeugd en Stad, Yota ! et Beam. Ainsi qu’avec la
participation de Rafaella Houlstan-Hasaerts.

Horaire des ballades :
Deux promenades par jour avec un maximum de 10
participants par ballade du 4 au 6 novembre inclus.
Départs à 14 heures et 17 heures.

La carte commune et l’Atlas seront accessibles de 14 à 18 heures à Recyclart

Plus d’informations sur le projet à :
http://www.towards.be/busboitescartesmaps.
Vous pouvez visionner la vidéo des ballades en cliquant sur ce lien http://video.constantvzw.org/busboite/

Workshop : "Brussels by maps"

Les ébauches cartographiques et les préoccupations conceptuelles présentées dans cette brochure sont le fruit d’une réflexion commune. Elles s’inscrivent dans la continuité des travaux menés par les enseignants et les étudiants de l’option Espace urbain de l’ENSAV La Cambre d’une part et, d’autre part, par les initiateurs du projet Towards a subjective collective cartography.

Propositions :
Lors du workshop, deux « exercices » ont été proposés aux étudiants :

"Brussels by maps", le premier exercice était de produire des cartes « subjectives » de Bruxelles, qui pourraient par la suite venir étoffer l’Atlas du projet Towards. Au terme de la semaine du workshop, les étudiants ont présenté un premier état d’avancement de leur travail, qui comprenait l’énonciation d’un parti clair, sa conceptualisation en termes de projet et des tentatives de mise en forme. Cette expérience s’est prolongée jusqu’en décembre, pour l’approfondissement du processus et sa finalisation. Ces travaux ont été exposés en mars à l’occasion des journées portes ouvertes de La Cambre, dans le Studiolo de l’atelier Espace urbain.

Le second, "Des boîtes et des cartes-Dérives dans la ville" représente les boîtes postales implantées dans le paysage bruxellois comme points de repère familiers. Des boîtes et des cartes se voulait une invitation à prendre ces boîtes pour plus que de simples conteneurs utiles. En dérivant de l’une à l’autre, plusieurs artistes armés de GPS et d’enregistreurs ont proposé des balades, que ce soit pour transformer ces boîtes en éléments déclencheurs d’histoires et de narrations (Peter Westenberg), pour explorer le potentiel ludique de l’espace public (Lottie Child), ou pour rendre audibles les sons de la ville et aiguiser la qualité d’écoute des marcheurs (Christina Clar, Natasha Roublov featuring Madame Patate). Les étudiants ont été invités à participer à une ou plusieurs de ces balades, qui ont fait par la suite l’objet d’une mise en carte commune (spatiale et sonore) à partir du logiciel Tresor.

Parallèlement à ces deux exercices, les étudiants ont eu l’occasion de visiter l’Institut Géographique National, pour découvrir les secrets de fabrication de la cartographie d’ « état » et d’assister à une conférence de l’IBAI, consacrée à la dialectique public-privé dans le façonnement des espaces urbains.

Imaginé comme une plateforme informelle de discussion plus que comme une structure figée, le workshop donnait la possibilité aux étudiants qui le souhaitaient d’initier des échanges avec plusieurs personnes « ressources » (artistes, programmateurs, géomètres, cartographes, graphistes, urbanistes, architectes,…), afin de trouver les outils conceptuels et matériels pour mener à bien leurs projets personnels.
Rafaella Houlstan-Hasaerts

Coordinateurs :
Raymond Balau
Rafaella Houlstan-Hasaerts

Personnes ressources :
Laurence Jenard (Recyclart)
Pierre Huyghebaert (Speculoos)
Nicolas Malevé (Constant)
Wendy Van Wynsberghe (Constant)
Peter Westenberg (Routes & Routines/ Constant)
Deborah Bailly (Espace Urbain)
Toma Muteba

Déroulement :
Présentations préliminaires
• mercredi 15/10/2008_ Atelier ’Espace Urbain’ :
14h00 : Présentation approfondie du projet Towards et des associations qui ont porté le projet. Par Laurence Jenard et Pierre Huyghebaert.

• Mercredi 29/10/2008_ Atelier ’Espace Urbain’ :
14h00 : Présentation non-exhaustive des enjeux contemporains de la cartographie. Définition des objectifs du workshop. Par Rafaella Houlstan-Hasaerts.

Workshop
• Du lundi 3 au vendredi 7/11/2008_ Recyclart et alentours :
10h00-19h00 : Brussels by maps et/ou Des boîtes et des cartes
+
• Mardi 4/11/2008_ Abbaye de La Cambre :
9h00-13h00 : Visite à l’IGN

• Mercredi 5/11/2008_Recyclart :
20h00 : Conférence IBAI

Remise des essais cartographiques
• Mercredi 17/12/2008 et vendredi 09/01/2009_Atelier ’Espace Urbain’
10h00-18h00 : Jury

Valorisation des travaux
• Vendredi 13 et samedi 14/03/2009_Atelier ’Espace Urbain’
10h00-18h00 : Journée Portes Ouvertes